Ton bébé homosapien

Temps de lecture: 7 minutes

La société évolue à un rythme effréné. La technologie aussi. Après m’être moquée de mes parents parce qu’ils ne savaient pas comment programmer le bluetooth de leur voiture, eh bien me voilà maintenant victime de mon karma et de douces moqueries de mon garçon adoré quand j’essaye d’avoir l’air d’une TikTokeuse… L’avantage d’avoir 36 ans sur les nouvelles plateformes, c’est que tu assumes maintenant que tu n’as plus 20 ans, mais qu’au moins t’essaye tsé…

Donc oui, tout évolue. Les voitures, les gadgets technologiques, les nouveaux téléphones-montre-caméra-toasteur-lave-vaiselle… Tout évolue, sauf notre bébé homosapien qui lui est resté en mode nomade…

Complètement capoté qu’il ait gardé ses réflexes de survie de jungle hostile, ou de savane sauvage, alors que tu prévois son cocon douillet, confortable et sécuritaire des mois avant son arrivée au monde. Mais, c’est vrai!

Et pourquoi je te parle de l’homosapiennité de ton babe? Pour t’aider à mieux le comprendre, mieux intervenir, mais SURTOUT pour que t’arrêtes de penser que c’est certainement toi (ou ta belle-mère!) qui a tout brisé en essayant quelque chose de différent… Tu. N’es. Pas. Le. Problème. 

#TonBabeNonPlus #CestLaFauteDeLHomosapien

Voici un top 5 des p’tits vestiges de la période des cavernes que ton babe garde avec lui en cas d’une seconde ère glaciaire…

1. Déposer une bombe ou un bébé endormi..

C’est exactement la même chose. Non, son matelas n’a pas d’aiguilles. Et oui, comme papa y va plus vite lors du dépôt de l’héritier, il l’a mieux que toi #ChacunSesForces

«Nenon, moi je suis encore capable. Faut juste déposer les fesses avant la tête, continuer à faire des ssssssshhhhhh, enlever une main à la fois, sortir en évitant la planche qui craque et fermer la porte jusqu’à ce qu’elle grince, et prier le Holly Sleeping Spirit.» 

-Signée une Ninja-Mom-Nap-Warrior

Mais pourquoi ça fonctionnait avant? Pourquoi tu pouvais le déposer sans qu’il se réveille? Parce que ton babe était encore trop petit pour penser qu’il pouvait y avoir du danger. Même pas conscient qu’il s’endort encore alors tu peux imaginer qu’il ne se rend pas compte si tu le changes de place…

Mais maintenant qu’il sait que le rhinocéros laineux de la grotte de Prélétang (fais tes recherches!) existe, il n’a plus trop le goût de rester endormi n’importe où, encore moins d’être bougé quand il dort… Beaucoup trop de risques pour lui, petit être courageux, mais vulnérable.

«Si ça bouge, il y a un danger et watch moé ben pas être une victime.»

Raison : c’est le liquide cérébrospinal, celui où baigne son cerveau et la moelle spinale, qui est le coupable. Si ça bouge, réveille-toi. Un peu comme les petites bandes qui font shaker ton liquide cérébrospinal quand tu t’approches de l’accotement sur l’autoroute…

Défi : essaye de placer les mots «liquide cérébrospinal» lors de ton prochain 5 à 7.

Solutions : 

1- Arrêter de le déposer une fois endormi et laisse-le se réveiller au même endroit où il s’est endormi. Surtout et majoritairement pour les siestes vu la fragilité du sommeil de jour.

2- Faire attention de ne pas brûler ton plan B! S’il comprend la game, il pourrait refuser de s’endormir avec l’aide de ton plan qui fonctionnait à tout coup avant… Il ne veut juste plus se faire avoir et se réveiller n’importe où. Ce n’est pas un caprice, mais une habitude.

3- Lui apprendre à s’endormir seul. Ce n’est pas obligatoire, mais ça peut être une solution!

2. Réflexes primitifs de survie

Tsé quand les p’tits bras partent dans le néant comme s’il tombait dans l’vide : réflexe de Moro.

C’est un réflexe primitif de survie, comme le réflexe de préhension ou de succion/déglutition pour ne nommer que ceux-ci. Le réflexe de Moro permettait à l’enfant de s’accrocher solidement à sa maman nomade lors de bruits soudains ou de situations de danger. Comme ton babe, ne peut s’accrocher à rien, les bras partent dans tous les sens et ça le réveille sur un moyen temps…

D’où l’importance d’être zen, connectée et dans la pleine conscience quand tu fais un plan A sinon, il s’accrochera comme s’il n’y avait pas de lendemain…

Pour toutes celles qui trouvent que les bébés sont fragiles, ce sont plutôt des guerriers, mais reste qu’ils sont vulnérables quand même… Et qu’ils sentent bons!

3. Siestes en mouvement

«Pas moyen de rester en place avec ma mom des cavernes donc j’apprends à dormir en …

MOUVEMENT!» – Signé Grrrrrr, bébé homosapien en mode nomade

Donc dormir seul, dans une chambre est quand même aux antipodes de la «programmation infantile*»…

*Concept très “pas scientifique”. Verbatim inventé sul fly où j’écris ce billet. Aka développement de l’enfant.

Pour être certaine que tu comprennes que les siestes, c’est quelque chose de pas évident à stabiliser, j’aimerais ajouter ceci. Avant, avec l’aide du soleil, nous chassions le mammouth donc, nous avions peu de temps pour dormir en période diurne. Alors l’horloge circadienne n’a pas vu nécessaire la sécrétion de mélatonine pendant la journée. Elle y est allée avec le cortisol, parce qu’un peu de bon stress est nécessaire pour se lever le matin et de la trippante sérotonine, qui motive et aide au bonheur. Donc, tu auras compris, dormir le jour, ce n’est pas très très homosapiens wise

4. Bruits ambiants

Penses-y : dans la grotte, il y a toujours du bruit : le feu qui crépite, le bruit régulier et sourd d’une masse sur une peau qui deviendra ben tendre ou d’autres homosapiens qui vivent leurs bests lifes


Trop de silence, c’est paniquant. Comme quand tu n’as pas entendu les deux plus grands depuis 7 minutes #TroubleAlert

Donc : oui aux bruits ambiants : télévision, aspirateur, sèche-cheveux, discussion sur un ton modéré… Ce qui réveille ton babe n’est pas la vie sonore modérée, mais bien plus les sonneries en tout genre comme ton téléphone, la porte ou ton chien qui jappe!

5. Continuité sensorielle transnatale et hypervigilance

Deux concepts que tu dois ABSOLUMENT connaître et partager avec le plus de moms au MONDE.

Continuité sensorielle transnatale

Tous les choix et les réactions de ton bébé sont guidés par cette dernière. En gros, il cherche à recréer l’environnement intra-utérin et ses stimuli oh combien apaisants. Chaleur, proximité, mouvement et … succion. Pas étonnant que l’allaitement soit un peu le Saint Graal du réconfort puisqu’il les réunit tous en même temps. 

Je n’ai pas dit que l’allaitement était l’unique option de réconfort là. Biberon ou sein, you’re the master of your motherhood!

*La succion aide à la sécrétion d’endorphines, lesquelles aident à libérer les tensions et facilitent l’endormissement. Tu n’endors pas ton enfant. Tu ne peux pas endormir un humain, le sommeil est physiologique. Mais tu peux lui donner le jakckpot de la continuité sensorielle transnatale par contre hihi!

Hypervigilance

Ton enfant a besoin de savoir que tu veilles sur la grotte avant de pouvoir dormir sans que tu sois dans la grotte. Particulièrement, jusqu’à 3 ans, l’âge du développement langagier. Donc, même s’il n’a plus faim, il est possible qu’il doive vérifier que tu n’as pas été mangée par un ovibos casqué… (Ça me fait plaisir de parfaire tes connaissances en animaux préhistoriques by the way!) Parce qu’une nuit complète sans vérification pourrait être fatale…

Un peu moins fatal mettons dans une chambre sécuritaire à chaleur et humidité contrôlées qui respecte les recommandations de Santé Canada, mais ça, ton bébé homosapiens en mode nomade ne le sait pas…

Marie-Pier Villeneuve

Fondatrice et conseillère principale de Bedaine Urbaine, les mamans l'ont aussi surnommé "la magicienne du sommeil". Ayant elle-même vécu des nuits tumultueuses à la naissance de son garçon, elle s’est promis qu’aucune maman ne serait laissée seule devant un aussi gros défi. N’ayant trouvé aucune approche respectant l’unicité de chaque enfant et de chaque cœur de mère, en 2012, elle met au point une philosophie qui nécessite aucun chronomètre, ni acharnement, au plus grand bonheur des mamans à la recherche de solutions différentes que les approches les plus populaires.

Partager cet article

Autres articles dans la même catégorie

Des conseils personnalisés à chaque mois

Tu aimerais obtenir des conseils-sommeil personnalisés en fonction de l’âge de ton enfant (0-24 mois)? Inscris-toi à l’infolettre thématique en nous indiquant sa date de naissance.