Le sommeil de l’enfant de 18 mois à 5 ans

Ton enfant est passé de bébé à tout-petit. D’autres étapes, d’autres défis, et surtout, d’autres questionnements sur son sommeil. Voici nos réponses aux questions les plus fréquentes.

Loin de nous l’idée de te rendre nostalgique, mais tu as certainement remarqué que ton bébé est devenu aujourd’hui un tout-petit. Et oui, déjà! En un claquement de doigt, ton petit bébé neuf est devenu un tout-petit prêt à explorer les contrées lointaines…

Tant que maman reste près de lui bien entendu. Le sommeil est peut-être encore un défi chez toi ou encore, tu as des questionnements sur les différentes étapes qui s’en viennent ? Nous sommes encore et toujours là pour t’accompagner, maman!

Le sommeil de ton enfant de 18 à 24 mois

La lune de miel est commencée. Ou peut-être que ça ne s’est pas passé du tout comme tu l’avais prédit dans ton plan de naissance. Chose certaine : tu es une maman maintenant! Tout nouveau rôle mérite une période d’adaptation. N’hésite pas à demander de l’aide au besoin parce qu’après tout nous avons toutes besoin d’un village pour élever un enfant…

Quel est le meilleur moment pour la transition au grand lit ?

Il est certain que si ton tout-petit à trouver une façon de sortir de son lit à barreaux, la transition doit se faire rapidement pour des raisons de sécurité. Sinon, il doit être capable de se déplacer de façon autonome, monter et descendre d’un sofa et comprendre des consignes claires comme «retourne dans ton lit s’il te plaît» hihi!

Est-ce que la transition au grand lit peut amener une régression du sommeil ?

Tout changement émotionnel peut amener une régression des habitudes de sommeil de ton enfant et oui, un changement dans son environnement de sommeil comme la transition au grand lit est un changement émotionnel.

Suis-je mieux avec un matelas au sol ? Une barrière ?

Il est certain qu’après avoir dormi plusieurs mois entre les 4 murs de son lit à barreaux, ton tout-petit à de fortes chances de tomber de son lit le temps qu’il s’approprie son nouvel espace. Donc, oui, tu dois prévoir une solution pour diminuer les risques de chutes.

La première étape la plus simple et la moins dispendieuse ? Le matelas de sa bassinette directement au sol.

Comment s’y prendre pour le partage de chambre ?

Idéalement, avant de demander à tes enfants de partager leur chambre, tu dois t’assurer que le sommeil de tous les colocataires soit relativement stable. Garde le plus jeune en cododo dans ta chambre ou encore invite ton plus grand à faire du camping dans la tienne pendant la période d’adaptation.

Quelles sont les différences entre cauchemars et terreurs nocturnes ?

Les cauchemars sont des rêves à déroulement sans queue, ni tête qui se passent en fin de nuit. Souvent, ton enfant s’en souvient le lendemain tellement il a eu peur. La plupart du temps les cauchemars sont reliés à un événement traumatisant qui a eu lieu dans la journée.

Les terreurs nocturnes, de la famille des troubles de somnambulisme, se passent en début de nuit. Ton enfant n’en garde aucun souvenir. Les terreurs nocturnes sont souvent reliées au manque de sommeil, un changement important dans la routine ou encore, héréditaires.

À quel âge commencent les cauchemars et terreurs nocturnes ?

Plus souvent autour de 18 mois – 2 ans avec la venue de l’imagination.

Comment puis-je aider mon enfant qui a peur ?

La première chose à faire est de savoir si c’est une peur réelle ou une excellente façon d’attirer ton attention. Si la peur est bien réelle, tu peux lire avec lui des histoires sur le sujet en question, des capteurs de rêves, des brumisateurs de beaux rêves ou encore, des peluches super-héros sont souvent très efficaces!

Mon enfant se réveille très tôt. Que faire ?

Le coucher plus tard n’est certainement pas la chose à faire. Une trousse de matin pour qu’il puisse jouer dans son lit sans réveiller toute la maisonnée et lui offrir un cadran lumineux pour l’aider à visualiser l’heure raisonnable de son réveil peut l’aider à retarder son réveil.

L’idée est qu’il puisse s’amuser seul et non qu’il se rendorme à tout prix.

Comment savoir si mon enfant a encore besoin de deux siestes ?

Si la sieste du matin est devenue un combat et que ton tout-petit est d’humeur agréable jusqu’en après-midi, tu peux certainement garder qu’une seule sieste en après-midi.

Le sommeil de ton enfant de 2 ans


On t’avait prévenu et maintenant tu es dedans à fond de train : le Terrific Two! Communément appelé le «Terrible Two», l’âge de deux ans est une période de développement intense autant pour ton tout-petit que pour toi.

Que ce soit pour la couleur de l’assiette ou la façon dont tu as coupé le sandwich, tout est prétexte à le faire exploser. C’est souvent pire quand la fatigue de la journée s’accumule. Comme tout, c’est aussi une phase qui n’est pas éternel, même si tes journées elles, te semblent interminables…

Qu’est-ce que le Terrific Two ?

C’est une période où ton enfant est avide d’autonomie, il veut tout faire par lui-même, sans nécessairement avoir les compétences moteur pour y arriver, ni la capacité à gérer «efficacement» ses émotions.

Donc, il ne veut pas de ton aide pour attacher son manteau, mais la fermeture éclair est difficile à fermer. Résultat : tu n’es pas gentille ou je me tire par terre en pleurs.

Qu’est-ce que la régression du sommeil de 2 ans ?

C’est le Terrific Two. Aussi simple que ça.

Comment préparer l’arrivée d’un nouveau bébé ?

En s’assurant d’en parler beaucoup, de l’intégrer le plus possible avant et après l’arrivée de son bébé frère ou sœur. C’est une période d’adaptation pour tous et que tu le veuilles ou non, il a l’impression de perdre sa place. Il n’a pas non plus choisi de devenir l’aîné donc assure-toi de pouvoir passer du temps, seul à seul avec lui, lorsque c’est possible.

Idéalement, ton conjoint ou ta conjointe s’implique dans la routine de dodo bien avant l’arrivée de ton bébé neuf qui prendra toute ton attention des premières semaines…

Mon enfant ne peut pas dormir sans sa doudou ou sa peluche.

Les objets de transition n’ont pas de date de péremption. C’est une source de réconfort et il n’est pas nécessaire de s’en départir. Il le fera lui-même le temps venu.

Assure-toi d’en avoir plusieurs en cas d’oubli, de perte ou de dégradation de sa peluche ou doudou préférée.

Combien de temps dois-je essayer de coucher mon enfant pour la sieste ?

Si après 30 à 60 minutes d’essai ton tout-petit refuse de faire la sieste, rien ne sert de t’acharner plus longtemps et couche-le plus tôt le soir venu.

À quoi ressemble une routine de dodo pour un enfant de 2 ans ?

Une routine de dodo permet à ton enfant de se relaxer après une journée de stimulations et de remplir son réservoir affectif. Peu importe la nature de l’activité, assure-toi qu’elle permette à ton enfant de faire le plein d’amour avant de te quitter pour la nuit.

Mon enfant se réveille la nuit.

À deux ans, les besoins nutritionnels sont choses du passé donc c’est certainement du réconfort. En cette période mouvementée de son développement, accompagne-le comme il te semble favorable de le faire.

Est-ce possible que mon tout-petit ait faim la nuit ?

Si tu as un doute, discutes-en avec une nutritionniste, mais à deux ans, les collations nocturnes sont plus des habitudes qu’un réel besoin nutrionnel.

Est-ce que certains aliments peuvent favoriser le sommeil ?

Oui, la banane et l’avoine entre autres, contiennent du tryptophane, le précurseur de la sérotonine qui elle, en présence de noirceur, se transforme en mélatonine, l’hormone du sommeil. Voici donc une excellente idée de petit déjeuner pour ton tout-petit!

Le sommeil de ton enfant de 3 ans

Le calme après la tempête… La gestion des émotions devient de plus en plus facile puisqu’il les exprime et les comprend de plus en plus. C’est son développement cognitif qui se développe. Sa mémoire, son attention, son raisonnement et son développement langagier en font partis. Sa motricité fine se peaufine de plus en plus, tout comme sa motricité globale. Bref, il fait très bon d’avoir 3 ans…

Qu’est-ce que la régression du sommeil de 3 ans ?

Apprendre à parler est un bond de développement qui peut amener une régression dans le sommeil de ton enfant. C’est souvent cette nouvelle aptitude qui amène de nouveaux défis sommeil.

Mon enfant ne veut plus faire la sieste.

À partir de 3 ans, la sieste en après-midi peut devenir facultative pour certains enfants. Favorise plutôt un temps de repos et ajuste l’heure du dodo du soir au besoin.

Pourquoi mon enfant dort très bien à la garderie, mais refuse de faire la sieste le week-end ?

Parce qu’il comprend très bien que, le week-end, la vie continue pendant la sieste alors qu’à la garderie, tout s’arrête. L’effet d’entraînement y est aussi pour quelque chose. Tu as essayé de faire la sieste en même temps que lui ?

Devrais-je suspendre la suce pour le dodo ?

Selon les professionnels, pour éviter tout retard de langage et problème de dentition, la tétine devrait être complètement retirée aux alentours de 3 ans. Pour le dodo aussi.

 Est-ce que je devrais mettre une veilleuse dans la chambre de mon tout-petit ?

Pour certains enfants, l’obscurité totale peut être paniquante, donc oui, tu peux installer une veilleuse si ton enfant en ressent le besoin. Mais tu n’es pas obligé non plus. C’est une question de préférence.

Le sommeil de ton enfant de 4 ans

Et oui, ton enfant quittera bientôt la garderie, ou le foyer familial, pour faire son entrée à la grande école. Maintenant capable de reconnaître ses émotions et celles des autres, il a maintenant sa propre vie, sans amis, ses goûts. Petit humain unique, il se développe à vitesse maximale et crois-nous sur paroles, il n’a pas fini de t’épater!

Qu’est-ce que le Freaking Four ?

Période de développement qui ressemble beaucoup au Terrific Two, mais avec un soupçon supplémentaire d’opposition. Assure-toi de ne pas seulement demander, mais de donner beaucoup. C’est souvent dans l’espoir de capter ton attention que les crises peuvent survenir. Un réservoir affectif bien remplir est la base d’une gestion émotionnelle plus douce.

Quelles sont les différences entre cauchemars et terreurs nocturnes ?

Les cauchemars sont des rêves à déroulement sans queue, ni tête qui se passent en fin de nuit. Souvent, ton enfant s’en souvient le lendemain tellement il a eu peur. La plupart du temps les cauchemars sont reliés à un événement traumatisant qui a eu lieu dans la journée.

Les terreurs nocturnes, de la famille des troubles de somnambulisme, se passent en début de nuit. Ton enfant n’en garde aucun souvenir. Les terreurs nocturnes sont souvent reliées au manque de sommeil, un changement important dans la routine ou encore, héréditaires.

Comment puis-je aider mon enfant qui a peur ?

La première chose à faire est de savoir si c’est une peur réelle ou une excellente façon d’attirer ton attention. Si la peur est bien réelle, tu peux lire avec lui des histoires sur le sujet en question, des capteurs de rêves, des brumisateurs de beaux rêves ou encore, des peluches super-héros sont souvent très efficaces!

Est-ce que certains aliments peuvent favoriser le sommeil ?

Oui, la banane et l’avoine entre autres, contiennent du tryptophane, le précurseur de la sérotonine qui elle, en présence de noirceur, se transforme en mélatonine, l’hormone du sommeil. Voici donc une excellente idée de petit déjeuner pour ton tout-petit!

Mon enfant a-t-il encore besoin de faire la sieste ?

Même si elle peut devenir facultative pour certains enfants à partir de 3 ans, ton tout-petit ne le sait pas donc continue de lui offrir ce temps de pause tant et aussi longtemps qu’il en a besoin.

Est-ce que la mélatonine peut aider mon enfant à mieux dormir ?

Bedaine Urbaine recommande de ne pas administrer de mélatonine à ton enfant avant d’avoir rencontré au préalable un pédiatre, un médecin de famille ou un professionnel de la santé.

Être maman d’un tout-petit est toute une aventure.
À certains moments, il revendique haut et fort son autonomie et son indépendance, alors qu’à d’autres moments, il pleure dans tes bras parce qu’il a peur d’une fourmi…

C’est impressionnant, voire déstabilisant parfois, de les voir grandir. Mais c’est certainement plus agréable quand tu es reposée, n’est-ce pas?

Oui, il y a une solution à ton défi sommeil.
Oui, tout est une phase, et rien n’est éternel.
Oui, tu as le droit de l’aimer plus que tout et d’avoir quand même hâte à l’heure du dodo.
Oui, tu as le droit de demander de l’aide si ça devient trop difficile.

La seule chose que tu n’as jamais le droit de faire est de douter de toi-même et de tes compétences à être sa maman.