Les fameuses siestes: on démystifie ça pour toi !

Temps de lecture: 7 minutes

Attention! Sujet chaud ici, TopTop Mom : les siestes. Que tu le veuilles ou non, elles sont la base des saines habitudes de sommeil pour ton babe. Et elles peuvent aussi être bien pratiques quand vient le temps de t’entraîner, faire un p’tit ménage, une batch de sauce à spag’ ou… rien pantoute. Parce que t’as le droit à la farniente toi aussi tsé. 6 douzaines de muffins ou Netflix & chill. Le choix t’appartient!

Mal aimées, variables, nécessaires, adulées, les siestes sont parfois complexes à démystifier, mais voyons ensemble 5 trucs pratico-pratiques pour t’aider à y voir plus clair et arrêter ton angoisse en attendant la prochaine…

TopTop Tip #1 : sommeil de jour VS sommeil de nuit

Cours 101 de théorie sommeil. L’horloge circadienne, celle qui décide à quelle heure tu te lèves le matin et à quelle heure tu cognes des clous, est ponctuée de rythmes biologiques, soit des périodes d’éveil et de repos. Plus l’humain grandit (on vieillit!), plus ces rythmes biologiques s’allongent pour en avoir que deux : la nuit et le jour. 

Funny fact sur ton horloge circadienne : quand ton babe est avec ses grand-parents (ou tantine!) et que tu as (ENFIN!) droit à une grasse mat’, tu te demandes pourquoi tu sembles avoir dormi jusqu’à midi alors qu’il est 7h28? Parce que ton horloge circadienne, ou horloge interne, est tellement habituée à se réveiller plus tôt que pour elle, 7h28 c’est une vraie grasse matinée…

Le corps humain est, en effet, une machine incroyable. Pour aider l’horloge circadienne à rester efficace, il sécrète une hormone appelée mélatonine. Oui, elle est aussi en vente libre dans une pharmacie près de chez toi, mais d’abord et avant tout, elle est produite par le corps humain en fonction de la luminosité.

Comme en période de jour nous sommes censées chasser le mammouth, la mélatonine est peu ou pas présente du tout dans le corps humain. Ce qui explique le sommeil plus léger, plus court et plus facilement perturbable. Mais pas moins nécessaire!

*Savais-tu que le lait maternel contient plus ou moins de mélatonine en fonction de l’heure de la journée afin de permettre aux bébés allaités d’avoir un repère dans l’temps?

Trucs pour contrer le sommeil léger :

  • Oui, aux bruits sourds en continu. Comme ta balayeuse. Ça donne l’impression aux enfants qu’ils ne sont pas seuls dans la grotte. Arrête-la surtout pas avant la fin de la sieste, ça pourrait l’empêcher de transiter entre ses cycles de sommeil. Cela dit, il s’agit d’une béquille et qui dit “béquille” dit ‘utilisation temporaire, hein?!
  •  Non aux bruits soudains : clochette de porte, chien qui jappe, téléphone qui sonne… Tous les bruits à hautes fréquences, aka les aigus, sont faits pour nous alarmer. Pas étonnant que ça réveille ton babe.
  • Merci de bien vouloir offrir à ton babe un environnement propice au sommeil si le brouhaha de la salle de séjour n’est plus tant optimal!

TopTop Tip #2 : nombre de siestes par tranche d’âge

Ce ne sont que des moyennes, et ton babe n’est pas une moyenne, mais ça peut certainement t’aider à mieux gérer ton horaire.

0 – 3 mois : à volonté. D’ailleurs, si ton babe ne veut dormir nul part, même dans tes bras, vérifie avec un professionnel ayant les connaissances et la notoriété nécessaires et assure-toi qu’il n’a pas de problème qui le rendent irritables (B.A.P.I)

3 à 8-10 mois : 3 siestes en moyenne

8-10 mois à 18 mois : 2 siestes en moyenne. Si ton éducatrice veut couper une sieste en matinée avant l’âge de 18 mois, assure-toi que le nombre d’heures de sommeil reste le même, que ton kiddo soit d’humeur agréable jusqu’à la sieste en après-midi et que ceci n’affecte pas le sommeil de nuit.

18 mois à 3 ans : une sieste en moyenne.

3 à 5 ans : la sieste peut être nécessaire, mais devient doucement facultative.

TopTop Tip #3 : nombre d’heures d’éveil par tranche d’âge

Encore une fois, de belles généralités. Écouter ton bébé et ses propres besoins sera toujours le plus optimal pour gérer des siestes. Mais comme certains bébés n’ont pas de signes de sommeil apparents ou que ceux-ci apparaissent une fois la fenêtre d’endormissement passée, ces chiffres peuvent devenir ben intéressants.

0 à 3 mois : jusqu’à 90 minutes maximum

3 à 6 mois : 90 à 120 minutes

6 à 12 mois : 2h30 – 3h

12 à 18 mois : maximum 4 heures

Possible que les périodes d’éveil soient différentes d’un moment à l’autre de la journée. L’analyse des besoins de sommeil de ton babe est fortement suggérée.

*Nul besoin de nous écrire pour nous dire que ton tableau Pinterest donne des chiffres différents. On peut t’en sortir 1 000 différents en 3 minutes, mais celui-ci est le nôtre. À prendre ou à laisser hihi!

TopTop Tip #4 : couper les siestes n’est pas la solution

Nonobstant des besoins d’ajustement à la garderie, ok? Mais priver un bébé de sommeil pour mieux gérer son sommeil, c’est un peu comme suggérer de manger encore plus à quelqu’un qui souhaite perdre du poids. C’est N’IMPORTE QUOI!

Le sommeil attire le sommeil, donc l’empêcher de dormir le jour fonctionnera peut-être les premiers jours, mais tu créeras doucement un manque de sommeil accumulé. Crois-moi sur parole. Couper des siestes c’est un no-go.

Mais pourquoi donne-t-on ce conseil? Parce que c’est comme ça que nous réglons l’insomnie adulte. Mais ton bébé n’est pas un bébé adulte, il est un bébé humain. Plus il se repose souvent, plus il est facile pour lui d’assimiler ses nouveaux apprentissages, de gérer ses émotions et même de grandir. Chaque phase du sommeil est importante. C’est pourquoi, chez Bedaine Urbaine, on ne réveille pas un bébé qui dort.

On donne aussi ce conseil parce que qu’effectivement, si ton babe est au point de s’évanouir de sommeil, il s’endormira plus vite si tu lui donnes les meilleurs outils pour le faire. Cependant, apprendre à s’endormir seul sera très compliqué et le sommeil ne sera probablement pas très réparateur (lire certainement moins!)

TopTopTip #5 : dormir dans son lit n’est pas nécessaire

Revenons à notre bébé homo sapiens en mode nomade qui ne dort jamais seul, dans sa grotte, encore moins le jour. C’est d’une certitude évidente que ton bébé dormira mieux, naturellement, en mouvement. À moins que tu aies mis en place un processus d’entraînement au dodo pour l’aider à dormir dans son lit. Tu auras probablement maintenant le problème inverse : il ne veut plus dormir ailleurs. Un peu comme toi qui ne veut plus dormir sur le sofa de ton amie Julie… C’est quand même un beau problème.

Mais pour éviter le “tout ou rien”, je te suggère chaudement de garder une certaine polyvalence dans tes plans B, c’est-à-dire les varier le plus possible pour ne jamais devenir esclave d’un seul. 

La voiture, c’est ben l’fun, mais pas aux heures de pointe. 

Le sein, c’est très efficace, mais difficilement délégable.

Les bras sont très confortables… jusqu’à ce que la tendinite se pointe.

La chaise qui berce est très pratique.. jusqu’à partir en camping ou jusqu’à ce que le moteur force tellement ton babe est rendu grand. 

Un éventail d’options est toujours mieux qu’une seule!

*Tu devrais connaître les recommandations de Santé Canada en ce qui a trait à l’utilisation des sièges d’auto.

BONUS : relaxe ton babe!

Il est impossible de passer d’une période d’éveil à un endormissement automatique. Prends le temps d’inclure une période de transition calme. Elle peut être complètement différente de celle du soir ou tu fais un copié-collé version courte!

Marie-Pier Villeneuve

Fondatrice et conseillère principale de Bedaine Urbaine, les mamans l'ont aussi surnommé "la magicienne du sommeil". Ayant elle-même vécu des nuits tumultueuses à la naissance de son garçon, elle s’est promis qu’aucune maman ne serait laissée seule devant un aussi gros défi. N’ayant trouvé aucune approche respectant l’unicité de chaque enfant et de chaque cœur de mère, en 2012, elle met au point une philosophie qui nécessite aucun chronomètre, ni acharnement, au plus grand bonheur des mamans à la recherche de solutions différentes que les approches les plus populaires.

Partager cet article

Autres articles dans la même catégorie

Des conseils personnalisés à chaque mois

Tu aimerais obtenir des conseils-sommeil personnalisés en fonction de l’âge de ton enfant (0-24 mois)? Inscris-toi à l’infolettre thématique en nous indiquant sa date de naissance.

Extrait gratuit

Découvre une partie de la philosophie Bedaine Urbaine dans cet extrait gratuit du TopTop Book.