Connais-tu le sommeil pleine conscience?

Temps de lecture: 7 minutes

Article originalement publié pour le blogue de Maovic.

Qu’est-ce que c’est la pleine conscience?

Peut-être as-tu déjà entendu parler de méditation pleine conscience?

Ou même d’alimentation pleine conscience?

La pleine conscience peut avoir l’air de se cacher sous un chapeau d’une tendance 2021, mais si c’était bien plus qu’un courant à la mode? Les anglophones nous ont phrasé ça comme suit : « do what you’re doing ». Je ne pourrais pas mieux expliquer dans mes mots ce qu’est la pleine conscience que cette courte, mais oh combien puissante, citation.

Évidente à aimer, facile à comprendre, parfois difficile à mettre en place, mais certainement ardue à maintenir dans nos vies un peu fofolles, la pleine conscience est celle qui te permet de jouir des petits bonheurs, de voir les défis comme des cadeaux mal emballés, et surtout, d’être connectée à 100% dans tes activités quotidiennes. Dans un monde où tout va vite, encore plus quand tu deviens maman d’un bébé humain, la pleine conscience, ou l’art de faire ce que tu fais, est complémentaire au mouvement #SlowToute ou du très prisé moment présent. 

Comment appliquer la pleine conscience à ma vie de maman?

La pleine conscience de maman est celle qui te rappelle que d’envoyer un courriel, en versant du lait dans les céréales de ton plus grand, en regardant brièvement le 16e bricolage de ton plus petit, avec le son de la télévision allumée au canal où ils passent rarement des bonnes nouvelles en background et avec qu’une idée en tête, celle de partir au bureau te relaxer, n’est peut-être pas la meilleure façon de vivre pleinement ton motherhood.

« Si tu ne veux pas faire un burn-out, arrête de vivre comme si tu étais en feu. » 

Mais la vie de maman, c’est n’est pas facile

Et encore là, ça c’est rien. Quand tu arrives au bureau, ça repart. Y’a toujours une urgence de vivre qui plane ou un appel qui vire ta journée boute pour boute, donc tu bois finalement ton café froid, mange la moitié de ton sandwich sur le coin de ton bureau en espérant te rendre à la fin de ta journée vivante. Et hop dans la voiture, tu arrives dans un bouchon de circulation qui te mets en retard pour aller chercher tes kiddos à la garderie, passe vite-vite à l’épicerie chercher une pinte de lait et cuisine quelque chose qui ressemble à peu près à une recette de Marilou. Présentation style Pinterest et fromage fancy en moins.

Après, c’est la routine du soir. Le classique bain, histoire, dodo, mais t’es pu là. En fait ton corps est là, ta tête n’y est plus depuis ton café de 15h30 que tu as bu dans l’espoir de retrouver tes ailes #ThatRedBullFeeling. Ton cœur, lui, aimerait bien y être parce que ces enfants-là tu les aimes viscéralement. Tu donnerais ta vie pour eux, mais ta charge mentale de maman est devenue si grande que maintenant que tu peux enfin te relaxer, tu rêves de le faire seule… Juste toi avec toi.

« On les aime tellement. Encore plus quand ils dorment… » – Says every mom at one point

Mais non, ton troizan veut encore de l’eau. Ah non, c’est un 16e pipi. Son oreiller doit être tourné, car il est maintenant chaud. Il te demande comment fonctionne le cœur humain, ou encore, si pour son anniversaire, dans 10 mois et demi, il pourrait avoir le dinosaure lumineux comme son ami Victor à la garderie. Et bim! Tu disjonctes…

Tu ne sais même plus ce que tu dis, tu vois que du noir, tu hurles pas de colère, mais tu sors le trop plein accumulé de ta journée parce que guess what?

T’ES HUMAINE!

Ça finit en crise de larmes, en câlins parsemés de spasmes et de culpabilité, disons-le, de marde. Tu te sens tout croche, tu es selon toi la pire mom du monde, tu te demandes comment elles font celles qui font toutes en même temps. Tu sais les moms-rôti-de-palette-peinture-à-doigts-brushing-impeccable-maison-propre… 

Je t’assure qu’elles ne sont pas meilleures que toi. Soit elles te montrent volontairement que le beau, soit elles ont de l’aide. Ne cherche pas plus loin. 

Et après être sortie de la chambre en mode ninja et d’avoir séché tes larmes de maman perdue, t’appelles ta mère en pleurant en lui racontant juste le dernier p’tit bout de ta journée parce que c’est lui qui fait le plus mal. T’as soudainement oublié toute ta journée de bouette parce que finalement, le plus important, tu le sais, c’est eux…

« Même les guerrières ont parfois besoin d’un coup de pouce… »

Il faut se rappeler de donner la priorité aux choses importantes

Es-tu essoufflée de lire? Parce que moi, je suis essoufflée d’écrire. No joke! Et je parle en connaissance de cause parce que j’étais cette maman. Je le suis encore parfois, mais j’essaye de la laisser dans un coffre, fermé à clé. Je voulais être au top partout, mais la réalité est que c’est impossible. Tu ne peux pas exceller dans tout. Donc, un matin, après avoir « garoché » mon Jake à la garderie, j’ai pris une résolution : from now on, mes priorités seraient : mon fils et moi.

J’ai continué à donner mon 110% dans les autres sphères de ma vie, mais pas au même rythme. Je me suis imposée des plages horaires de travail. J’ai lâché mon téléphone et les réseaux sociaux, histoire de vivre ma vie plutôt que de sneaker la vie des autres. J’ai inclus dans mon quotidien du temps pour prendre soin de mon corps et ma tête. J’ai délégué, j’ai demandé de l’aide. J’ai lâché-prise sur les tâches ménagères et je me suis concentrée sur la création de souvenirs… Parce que j’ai décidé que c’était ça, ma mission.

Quel est le lien entre le sommeil et la pleine conscience?

Et pourquoi je te raconte tout ça? Où est le lien avec le sommeil? Ben après 10 ans, quasiment, d’expérience avec plein de TopTop Moms comme toi, j’ai découvert une chose tellement importante sur le sommeil, et non ce n’est pas une formule magique.

Profiter des petits plaisirs

Ce que j’ai découvert est encore plus merveilleux et efficace : les émotions heureuses d’une maman épanouie sont la base d’un sommeil paisible. Que le secret d’un endormissement serein est dans le remplissage du réservoir affectif jusqu’au débordement, dans le temps de qualité à jouer aux dinosaures ou à la Pat’Patrouille, dans un repas de pâtes au beurre pour plus de câlins, dans l’acceptation qu’un courriel peut toujours attendre pendant que tu l’écoutes raconter sa journée version longue, ton téléphone le plus loin possible.

La patience est une vertu qui vient avec le temps. Avec le temps de prendre le temps. Avec la reconnaissance d’être une maman extraordinaire pour eux, de prendre le temps de l’être complètement par moment et d’apprendre à reconnaître qu’ils ont besoin de nous à part entière, pas une fraction de nous.

Une crise de bacon n’est jamais réellement une crise de bacon, tu sais. C’est un appel d’amour! C’est une demande réelle et sincère de retour à la pleine conscience, TopTop Mom. Parce qu’au final, jouer avec eux ET les regarder dormir, c’est ça l’aventure du motherhood…

Article originalement publié pour le blogue de Maovic.

Marie-Pier Villeneuve

Fondatrice et conseillère principale de Bedaine Urbaine, les mamans l'ont aussi surnommé "la magicienne du sommeil". Ayant elle-même vécu des nuits tumultueuses à la naissance de son garçon, elle s’est promis qu’aucune maman ne serait laissée seule devant un aussi gros défi. N’ayant trouvé aucune approche respectant l’unicité de chaque enfant et de chaque cœur de mère, en 2012, elle met au point une philosophie qui nécessite aucun chronomètre, ni acharnement, au plus grand bonheur des mamans à la recherche de solutions différentes que les approches les plus populaires.

Partager cet article

Autres articles dans la même catégorie

Des conseils personnalisés à chaque mois

Tu aimerais obtenir des conseils-sommeil personnalisés en fonction de l’âge de ton enfant (0-24 mois)? Inscris-toi à l’infolettre thématique en nous indiquant sa date de naissance.