Bouger en période post-partum? Bien sûr, mais soyons patientes et réalistes!

Temps de lecture: 6 minutes

On l’a souvent entendu: avoir un bébé, ça change une vie! Que ce soit dans son mode de vie ou son corps qui s’adapte constamment pour construire ce nouveau petit être, une nouvelle maman est une personne très occupée, ce n’est pas un secret! En effet, elle doit voir aux besoins de son nouveau-né, ce qui prend souvent beaucoup plus de temps qu’anticipé. Ce faisant, elle s’accorde moins de temps. Cela, combiné au fait qu’elle doit apprivoiser un nouveau corps, crée souvent beaucoup d’anxiété chez la nouvelle maman. Pourtant, les changements posturaux, le gain de poids, l’affaiblissement de la musculature abdominale profonde et autres modifications corporelles sont fréquents et même normaux pendant et après la grossesse. Ces effets ne sont pas permanents si les bonnes stratégies sont utilisées, mais il faut être patiente!

En période post-partum, la plupart des femmes qui veulent se remettre à l’entraînement mentionnent vouloir revenir à leur poids d’avant grossesse. Le nombre de livres à perdre est souvent trop ambitieux et le délai désiré pour y arriver, trop court, mettant de la pression sur la nouvelle maman qui tente d’obtenir un résultat difficilement atteignable dans les paramètres établis. Une bonne manière de rester bienveillante envers elle-même est d’avoir d’autres motivations que la perte de poids, ce qui lui permettra de mieux apprécier l’entraînement et d’être plus constante dans celui-ci, facilitant l’atteinte de ses objectifs.

Il ne faut pas oublier qu’un accouchement est éprouvant pour le corps et ce, peu importe le type d’accouchement. Le corps entre alors ensuite dans un processus de réadaptation, qui suit le même principe que la réadaptation d’une blessure quelconque: la progression doit être douce pour éviter le risque de problématiques futures. Il n’est pas interdit de vouloir perdre quelques livres, mais est-ce vraiment la priorité? En y réfléchissant, d’autres éléments ont avantage à être priorisés en post-partum.

Voici quelques exemples:

  • Retrouver une posture optimale. La grossesse peut modifier une posture de façon importante étant donné que le corps change très rapidement. La musculature n’est pas toujours assez forte pour supporter ces changements. En post-partum, les positions prises comme nouvelle maman, telles qu’avoir bébé dans les bras, lui donner le biberon ou l’allaiter, amènent une posture plus voûtée vers l’avant. Cet effet voûté peut contribuer à l’apparition de douleurs au dos et au cou, entre autres. Avec de bons exercices, il est possible d’avoir un corps qui supporte mieux ces contraintes quotidiennes.
  • Reconstruire doucement la ceinture abdominale. La grossesse et l’accouchement affaiblissent la musculature abdominale profonde comme le transverse de l’abdomen et le plancher pelvien. La reconstruction de celle-ci doit faire partie des premières étapes de la réadaptation, car ces muscles constituent la base de la posture, de la stabilité du bassin et du dos, de la force et de l’endurance musculaire en position statique comme lors d’activités quotidiennes et sportives. Une ceinture abdominale bien fonctionnelle et équilibrée permettra, dans la plupart des cas, de retourner aux activités sportives favorites et diminuera le risque d’effets désagréables comme les fuites urinaires, les descentes d’organes et les douleurs lombaires. N’oublions pas que c’est un processus de réadaptation qu’il ne faut pas bousculer.
  • Avoir plus d’énergie. Ceci est vrai chez tout le monde, la nouvelle maman n’y fait pas exception. Intégrer de l’activité physique à son quotidien, même par très courtes périodes, a un effet énergisant qui aide à traverser les journées occupées plus facilement. De plus, le sommeil et la récupération sont souvent meilleurs chez les personnes actives!
  • Faire du bien à sa santé mentale. Les périodes d’activités physiques de tous les types et de toutes les durées mènent à la sécrétion d’hormones relaxantes et de bien-être. Celles-ci sont bien utiles pour diminuer le stress et l’anxiété ainsi que pour améliorer son humeur et son estime de soi. Le baby blues et la dépression post-partum sont moins fréquents chez les nouvelles mamans actives.
  • Préparer doucement son corps à la reprise de ses activités sportives. C’est normal d’avoir hâte de recommencer la course, la randonnée, de retrouver son équipe sportive, etc. En respectant le processus de récupération post accouchement, il est quand même possible d’intégrer quelques exercices à sa routine qui aideront progressivement à retrouver les qualités nécessaires à la pratique de son activité favorite.
  • Socialiser. Il existe plusieurs activités de groupes pour les nouvelles mamans qui respectent le processus de récupération. Se retrouver avec d’autres mamans permet d’échanger sur ses expériences et de se sentir moins seule. Cela revient à être également bon pour la santé mentale!
  • Et plus encore!

Toutes les raisons sont bonnes pour bouger! En restant bienveillante envers soi-même, le plaisir de bouger sera plus présent. Avoir du plaisir à faire une activité procure plus de motivation et de régularité. L’activité physique se trouvera ainsi plus efficace sur tous les aspects de la santé physique et mentale. Et vous savez quoi? La perte de poids visée par tant de femmes sera probablement un effet secondaire, mais qui arrivera sans pression.

N’oubliez pas que l’activité physique est une façon de se faire du bien…et elle doit le rester!
À l’ère des réseaux sociaux, plusieurs femmes exposent leur récupération “de rêve” post accouchement. Ces femmes aussi appelées les “fit mom” montrent leur perte de poids rapide et leur vie très active malgré la présence de bébé. Ceci n’est pas la normalité et n’est pas un objectif à viser! N’entrez pas dans le piège de vous comparer et de douter de vos capacités physiques, ni de vos aptitudes de mamans. Ces femmes, qui ne sont pas représentatives de la majorité, ne montrent probablement que les beaux côtés. On ne le sait pas, mais elles ont peut-être plein de problématiques cachées. Soyez réalistes, votre horaire est chargé et vous êtes probablement fatiguée, mais tout le monde peut arriver à bouger selon sa réalité. En activité physique, chacune suit son propre chemin. Avancer un petit pas à la fois, mais en continuant sur le long terme vous mènera toujours loin. Soyez fière de vous pour chaque petit geste! On ne regrettera jamais d’avoir bougé, votre santé physique et mentale vous remerciera!

Cet article a été écrit par Anabelle, kinésiologue chez Kinatex Beauport.

Kinatex Beauport

Chez Kinatex Sports Physio Beauport, la santé des mamans et de leur nourrisson, on en prend soin! Que ce soit pour: massage femme enceinte, rééducation périnéale pré et post-partum, reprise de l'activité physique, ostéopathie ou physiothérapie pédiatrique, vous et votre famille recevrez des traitements personnalisés, prodigués dans un environnement convivial par des thérapeutes qualifiés.

Partager cet article

Autres articles dans la même catégorie

Des conseils personnalisés à chaque mois

Tu aimerais obtenir des conseils-sommeil personnalisés en fonction de l’âge de ton enfant (0-24 mois)? Inscris-toi à l’infolettre thématique en nous indiquant sa date de naissance.