fbpx

Ce matin, mon cœur de maman a tellement mal. En surfant sur les réseaux sociaux, je suis tombée sur une bande annonce d’une téléréalité en ondes qui s’appelle « Mères à boutte »*. Pis je CAPOTE. Avec un grand «C». C’est quoi cette nouvelle vague de mères indignes et fières de l’être ? Depuis quand une mère se moque des prises de position de son enfant. N’ont-ils plus droit à leurs sautes d’humeur, leur tempérament explosif et leur personnalité unique ? Si tu ne sais pas gérer ces crises qui sont nécessaires au bon développement de ton enfant, ben je m’excuse, mais peut-être manques-tu de sommeil! #jokesponsorisée

Je t’avoue qu’à être en mode survie 24h/24, tes journées doivent être longues en malade. Je peux comprendre que par bout, c’est difficile. Je suis aussi maman. Je sais que le quotidien d’une maman est difficile. Je sais qu’un enfant qui fait des crises de bacon, c’est compliqué à gérer #surtoutquandtuenasdeux. Je sais que les lunchs, c’est plate à faire. Je sais que quand ton enfant lance du sable dans les yeux des amis de la garderie, c’est ordinaire en maudit. Je sais que parfois, oui, une maman, c’est à boutte de toute. Pis tu sais quoi ? Tu as le droit, tu es humaine. J’ai déjà voulu « retourner mon fils » parce que je ne voulais plus être maman. Ben oui, ça arrive ces choses là! Mais être fière, en rire, accepter que ma réalité c’est de la marde, non. Trouve des solutions pis avance!

Mais sérieux, en faire une téléréalité ? C’est là que je trouve que ce mouvement de mères à boutte prend trop de place. Savais-tu qu’un enfant qui fait une crise, qui s’exprime avec des pleurs ou qui se tire par terre pour se faire comprendre, c’est normal ? Son vocabulaire n’étant pas assez développé pour exprimer ses sentiments, ben il fait ce qu’il peut pour se faire comprendre et «péter sa coche» en fait partie. C’est pas trippant, mais c’est nécessaire. Mais toi, maman à boutte, ça ne t’arrive pas ? Ça ne t’arrive jamais de perdre le contrôle de tes émotions ? Et comme si ce n’était pas assez difficile pour les enfants de faire valoir leur propre identité, ben eux, ils vont les filmer pendant ce temps pour faire augmenter les cotes d’écoute… Je délire!

Écoutons nos enfants qui s’expriment, apprenons-leur à mieux gérer leurs émotions, essayons ensemble d’éviter ce genre de situation. Dire “oui” une fois de temps à autre, ça peut faire toute qu’une différence. Ce matin-là, le verre bleu habituel ne fait plus la job, dis-moi celui que tu veux et MOVE ON!

Parce que tu penses que ton enfant te teste pis te manipule, ben je t’annonce que lui non plus n’a aucun plaisir à réagir ainsi. Il ne se contrôle pas, il ne contrôle rien. Comme un adolescent en puberté, ton enfant vit des changements qu’il ne comprend pas. Oui, être maman, ça prend de la patience à l’infini, il faut répéter, s’adapter, répéter encore, faire des deals, négocier… Pas tout le temps là! Ton enfant doit comprendre qui est le leader, sans être dictateur, il doit être encadré solidement dans une discipline aimante et positive afin de mieux trouver ses repères et mieux gérer ses émotions. Mais tsé, let’s them be kids. Il veut manger debout ? Why not ? Il veut mettre son pyjama à l’envers ? Why not ? Choisis tes batailles et sois flexible comme tu le fais sûrement parfois avec ton chum, ta collègue ou ta best!

Bref, si toi tu as le goût de te plaindre qu’être maman c’est de la marde, vas-y. Mais j’embarque pas! Je te dis pas que parfois, entendre la même blague 30 fois ne me donne pas l’goût de le « shipper » au Mexique, mais que de là à généraliser et à me moquer de lui…Ça, ça ne se fait pas. Je trouve que c’est un manque de respect pour l’enfant qui apprend, qui grandit et qui est aussi un être humain!

C’est rare que j’utilise Bedaine Urbaine pour exprimer un point de vue, mais ça fait longtemps que ce mouvement de mères fatiguées, épuisées, tannées, indignes, ingrates, à boutte me tappe sur les nerfs. Je sais que la plupart vont me dire : « Calme-toé, y’a pas un enfant de mort! » Et je le sais, mais je ne peux passer sous silence le fait que d’être maman ça doit être majoritairement l’fun, sinon regarde-toi dans le miroir. C’est peut-être pas ton enfant le trouble… #toughtruth

Une TopTop Mom vit des hauts et des bas. Une femme vit des hauts et des bas. Ça s’appelle la vie. Mais de là à jouir du manque de sommeil, de gestion des crises et d’être constamment sur les nerfs, pas pour moi… On vit ensemble. On tombe ensemble. On grandit ensemble. Les Danois appellent ça le « togetherness ».

Médite là-dessus TopTop Mom!

*Ceci dit, je suis aussi capable de reconnaître l’incroyable casting de l’émission. Dans leur créneau, elles sont drôles, excellentes et attachantes. Bon succès TopTop Moms! #bossbabes


C’est justement dans cette optique de contrer le mouvement des mères à boutte que Bedaine Urbaine s’est associée à Noir Confetti pour créer le plus gros happening moms & kids: Mamans Urbaines et Confettis, le 24 avril 2020.

Recevoir l'extrait gratuit

Reçois gratuitement l'introduction et le premier chapitre du livre.

Merci de ton intérêt. Vérifie tes courriels pour télécharger l'extrait. Consulte tes indésirables si tu ne le reçois pas dans les prochaines minutes.

Get free excerpt

Receive the introduction and first chapter of the book for free.

Thank you for your interest in the free excerpt of the TopTop Book. You should receive an email in a few minutes allowing you to download it. If you haven’t received it within five minutes, look in your junk mail.