6 conseils pour alléger ta charge mentale de maman

Temps de lecture: 7 minutes

La charge mentale de maman ou d’un parent est donc ben devenue lourde, non? Un rôle tellement gratifiant qui comporte, disons-le, son lot de défis.

Est-ce à cause de la pression sociale?

Notre société qui baigne dans l’hyper performance?

Ou parce qu’on s’en met volontairement, ou involontairement, trop sur les épaules, visant le statut de Super-Parent?

Fort à parier que c’est surtout le dernier énoncé qui cause tant de stress chez les parents d’aujourd’hui.

Le parent parfait n’existe pas

Premièrement, on va arrêter de se faire des “accroires” que le parent parfait existe.

Step #2, reprenons notre place en tant qu’humain à part entière au sein de la famille, avec nos forces et nos faiblesses.

Savais-tu que si ton enfant pouvait parler et se projeter dans le futur, il n’en aurait rien à cirer d’avoir un parent parfait? Il te dirait que tu es complètement zinzin de te mettre toute cette pression inutile. Avoir ton attention complète quelques minutes par jour, être aimé, nourri, protégé et stimulé de façon à bien se développer. Voilà tout ce dont il a besoin.

Peux-tu ben me dire en quelle année performance et parenting sont devenus des buddies? Peut-être avec la venue des réseaux sociaux où les Pinterest Moms sont toujours stylées, bien peignées, prêtes à cuisiner des mets pas possible dans leur cuisine étincelante?

La réalité est que les salles de jeux en bordel et des soupers au Kraft Dinner sont beaucoup plus près de la réalité que cette perfection de vie tirée à quatre épingles.

Exit la perfection. Vive le happiness parental!

Comment atteindre cette paix d’esprit qui amène le bonheur? Voici quelques petits trucs pour aider ton lâcher-prise et commencer ton best parenthood ever!

Nos conseils pour lâcher prise pour ta charge mentale de maman

1- Apprend à déléguer avec ton entourage

Que ce soit avec l’aide de la famille, des entreprises de services ou des organismes communautaires, apprend à déléguer les tâches qui peuvent l’être.

Si tu as besoin d’une femme de ménage ou de boîtes Cook It, c’est ultra-very-fine tsé. Je sais que rien n’est gratuit dans ce bas monde, mais tu n’es pas obligée de déléguer TOUT le ménage ou TOUS les repas. Un bon ménage une fois par mois ou un repas par semaine peut faire la différence.

Et surtout, utilise les ressources à l’interne : chum, blonde, enfants plus grands… Si tout le monde y met la main à la pâte, ça devient plus facile. Ce ne serait peut-être pas fait comme toi tu l’aurais fait, ou au moment que tu voudrais, mais so what? Lâcher prise est important aussi! Pour ce qui est des ressources communautaires, les listes d’attente sont parfois longues. Commence les démarches maintenant. Juste en faire la demande peut te soulager.

2- Prend du temps de qualité pour toi

Pendant tes journées de congé, arrête de te sentir coupable d’envoyer ton kiddo à la garderie. Offre-toi ce moment de répit pour tout faire ou rien faire. Aller le porter plus tôt pour avoir le temps de faire le ménage ou aller le chercher un petit peu plus tard pour prendre 30 minutes de pause avant le retour de la marmaille, n’est pas un manquement de parent, mais juste legit et peut changer le cours de ta journée.

Je suis certaine que grand-maman serait contente d’aller le chercher à la garderie pour l’amener chez Chocolats Favoris le temps de ton pédicure. Demander de l’aide n’est pas une preuve de faiblesse, mais bien une preuve de courage. Ose te mettre au premier plan, TopTop Mom.

3- Donne-toi le droit à l’erreur

Qui ne se trompe jamais est certainement 6 pieds sous terre. Tu as le droit d’essayer, de te tromper, de te rattraper, de corriger pour mieux avancer. Tu ne peux pas avoir tout juste du premier coup. Comme dirait Arnaud Soly, c’est comme licker ton elbow : IMPOSSIBLE #SaufKoriass

Que ce soit dans ton couple, à la job ou dans ta vie de parent, c’est impossible d’avoir tout le temps tout bon. Pas obligée de te forcer à faire des erreurs non plus là, mais cesse d’être aussi intransigeante avec ton toi-même. Même si tu ne réussis pas du premier coup, sache qu’il n’y a pas une habitude qui ne peut pas être modifiée avec le temps. Et donne-toi donc le droit d’être fatiguée ou moins au Top. Le #SlowToute, c’est fait pour toi aussi tu sais…

4- Offre-toi un peu de flexibilité avec tes attentes

Je t’en prie, offre-toi un peu de flexibilité quant aux promesses faites à toi-même avant de devenir maman :

  • Porter le même t-shirt deux jours de suite : LEGIT.
  • Sauter un soir de bain : LEGIT.

Ce que tu peux offrir de mieux à tes enfants, au moment où ça se présente, avec les outils disponibles. THAT’S IT! 

5- Sois authentique avec tes émotions

Tu as le droit d’être tannée de jouer aux dinosaures, tu as le droit de pleurer, tu as le droit d’être TOI.

Arrête de prétendre que tout est under control quand ce n’est pas vrai. Ce fameux masque de tout-va-bien va finir par tomber un jour où l’autre. Et plus il devient important, plus la chute lorsqu’il tombe est brutale.

Être capable d’identifier tes émotions et de les communiquer aidera certainement ton kiddo à identifier les siennes.

Imager tes émotions à partir de légumes ou de fruits aident aussi ton enfant à mieux comprendre.

« Je suis fâchée gros comme un melon d’eau. »

« Ma patience est rendue petite comme un petit pois. »

C’est plus facile à comprendre pour ton kiddo que « je suis fâchée » ou « je suis tannée ». Parce qu’une émotion peut avoir plusieurs tailles, c’est plus facile d’assimiler les limites.

6- Un nouveau bébé n’est pas un bébé adulte

Ton bébé est une personne à part entière et comprendre le développement humain est la base de beaucoup de choses.

« Je sais qu’il me comprend. » Peut-être pas tant que ça…

« Il me manipule. » Avant 3 ans, j’en doute ben fort…

Il faut savoir respecter leur rythme. Les accompagner vers de nouveaux apprentissages, mais les provoquer ou mettre de la pression, c’est pas l’best.

Faire ses recherches, c’est bien, mais il faut surtout s’écouter

En 2021, tu n’as plus d’excuses de ne pas savoir avec le nombre de ressources disponibles en ligne ou en livre. Je te recommande chaudement le livre de Mélanie Bilodeau, «Soyez l’experte de votre bébé» ou «The Wonder Weeks». Deux livres incroyablement pertinents et utiles.

Utilise le cerveau collectif disponible parce que, peu importe ta situation, quelqu’un l’a déjà vécu avant!

Sais reconnaître tes faiblesses et outille-toi pour les transformer en forces! Et mets-toi pas de pression à régler en 3 jours ce que tu cultives depuis 30 ans. Apprends en t’amusant. Les résultats seront plus durables à long terme.

Et la cerise sur le sundae? Si tu es fatiguée de ton manque de sommeil, il est plus difficile d’y voir clair. Donc, n’attends pas et commence par dormir. Tout deviendra plus simple au fil du temps. Et ça, on peut t’aider parce que les #MiraclesDuSommeil, ça c’est nouzôtres!

Marie-Pier Villeneuve

Fondatrice et conseillère principale de Bedaine Urbaine, les mamans l'ont aussi surnommé "la magicienne du sommeil". Ayant elle-même vécu des nuits tumultueuses à la naissance de son garçon, elle s’est promis qu’aucune maman ne serait laissée seule devant un aussi gros défi. N’ayant trouvé aucune approche respectant l’unicité de chaque enfant et de chaque cœur de mère, en 2012, elle met au point une philosophie qui nécessite aucun chronomètre, ni acharnement, au plus grand bonheur des mamans à la recherche de solutions différentes que les approches les plus populaires.

Partager cet article

Autres articles dans la même catégorie

Des conseils personnalisés à chaque mois

Tu aimerais obtenir des conseils-sommeil personnalisés en fonction de l’âge de ton enfant (0-24 mois)? Inscris-toi à l’infolettre thématique en nous indiquant sa date de naissance.

Extrait gratuit

Découvre une partie de la philosophie Bedaine Urbaine dans cet extrait gratuit du TopTop Book.